our full opinion on the connected watch

After a rather successful MagicWatch 2, Honor returned this fall with two new smartwatches. The most interesting, despite a higher price, is the Watch GS Pro, an outdoor-oriented smartwatch with a record breaking battery life. But does it have any other arguments to make to justify this price? Answer in this comprehensive test.

Photo by honor-watch-gs-pro

Honor Watch GS Pro

Autonomy up to 25 days thanks to the Kirin A1 chip which allows high performance while …


These prices were updated on 12/14/2020 by All4affiliates. They are listed in ascending order and excluding delivery costs. Only the prices displayed at the merchants are valid.

Last spring, we released the review of the Honor MagicWatch 2. At the time, it was launched at 179 euros, a price in line with the most direct competition (especially at Huawei). And we were rather convinced by this accessory whose main quality was to display two weeks of battery life (with a standard use combining notification, activity tracking, heart rate measurement, etc.).

Eight months later, the MagicWatch 2 continues to perform well. And it has even been enriched with several functions, including an oximeter (measurement spO2 and vO2 Max), and new sports programs. In the meantime, we had the opportunity to go to a press conference to discover two new watches from Honor: the Watch ES and the Watch GS Pro. The first is a fitness watch launched at 99 euros. It offers 10 days of battery life and is more of an advanced activity tracker than a real connected watch.

The second, which is the subject of this full test, is a real connected watch, with a design very different from the MagicWatch 2. A more robust dial. A less flexible bracelet. And above all an increasing price, since the watch is offered at 249 euros (recommended retail price). To counterbalance this price increase, Honor advances an unstoppable argument: an announced autonomy of 25 days. This is a huge promise. Is she held? Are there other secrets in this tougher watch? We’ll answer these questions (and many more) in this comprehensive quiz.

Price and availability

test honor watch gs pro cover 3

The Watch GS Pro has been available since September in France, whether on the official Honor website or on the stalls of specialized brands. Its official selling price is 249 euros. However, its selling price has since come down, making the watch not only more accessible, but also more attractive. It is offered today at 199 euros.

At this price, you have some interesting competitors. TheOppo watch to begin. The first watch from the Oppo brand, it runs on wearOS, promising great interactivity, but unfortunately diametrically opposed autonomy. A little more expensive, you find the Galaxy Watch 3 and Watch GT 2 Pro, from Samsung and Huawei respectively. Finally, you also have the Huami Amazfit Stratos 3, but the quality of the latter is not always there.

And if you’re more into Apple, only one watch is offered in this price range from the Cupertino company: theApple Watch Series 3 at 219 euros. The Watch SE, it is offered from 299 euros. That is 100 euros more than its current selling price. What you will gain in interactivity with Apple Watch, you will lose in autonomy.

The Watch GS Pro tackles the backpacker and hiker watch market. She therefore wants to compete with Garmin VivoActive and Instinct Solar. The price-performance ratio may not necessarily favor Garmin. But the American brand offers services absent from the Watch GS Pro.

Technical sheet

Honor Watch GS Pro
Dimensions 48mm x 48mm x 13.6mm
Weight 45.5 g
Screen 1.3 “AMOLED
Definition 454 x 454 pixels
Resolution 326 pixels per inch
Connectivity Bluetooth 5.1
Functions GPS (Galileo, Glonass)
Accelerometer, light sensor
Gyroscope, magnetometer,
barometer
Heart rate monitor (with measurement (SpO2 and VO2Max)
SoC Kirin A1
Storage 4GB
Water resistance waterproof 5 ATM
MIL-STD-810G certification
Audio Microphone
Drums 790 mAh
Autonomy 25 days announced
Charging port Owner
Fast recharge No
Wireless Qi charging No
Colors Black, white, blue

Design: the case

test honor watch gs pro design 1

The Watch GS Pro is therefore positioned as a robust watch for backpackers. Even though the GS Pro’s screen measures the same size as the MagicWatch 2’s, the case is larger and the bezel is wider. It measures 48 mm in diameter for a weight of 45.5 grams (excluding bracelet). Which is much heavier than other connected watches. Likewise, the construction of the watch is much more massive. The lines are angular. Do not seek refinement here: we are dealing with a sporty and non-urban product such as the Huawei Watch GT 2 or the Honor MagicWatch 2 could be.

test honor watch gs pro design 3
Watch GS Pro on the left, MagicWatch 2 on the right

Let’s take a closer look at the design starting from the front. We discover a circular screen surrounded by a metal dial. Like all Honor or Huawei watches, this frame is not removable (contrary to what we might think). The directions (North, South, East and West) are inscribed on this dial, as well as a graduation for the angles. This is handy for finding direction (if you know how to use a compass, of course).

test honor watch gs pro design 4

You will notice that the frame is slightly raised compared to the screen protection glass. And that’s a good idea: the chances of getting hit are lower on flat surfaces and on the ground. On the other hand, if there are rough edges, it will not protect it as much. The case is formed of metal, but it is protected by a strong polycarbonate shell. In terms of protection, the Watch GS Pro is certified 5ATM and MIL-STD-810G, in addition to the certification IP68. It is therefore resistant to everything: water, heat, cold, dust, shock, fall, etc.

test honor watch gs pro design 2
The two edge buttons and the speaker just below

On the edge of the case, you find four important elements. First, the two hardware buttons (on the right when you look at the watch). The top one is used to turn on the watch, enter the main menu and return to the dial. The second button is to be configured. By default, it allows access to a sports program. But, you can assign it a different app according to your needs.

test honor watch gs pro design 6

Under these two buttons you can see an opening in the watch case. It’s about built-in speaker. It offers relatively good power for a watch (although it does not replace a smartphone speaker or headphones). At its opposite, very slightly below the middle of the slice, you can see a small hole. This is the location of the microphone. It allows hands-free calls to be made. And your correspondent understands you quite well. But pay attention to the volume of your voice.

Design: the bracelet

test honor watch gs pro bracelet 3

Now let’s take a look at the bracelet. The one that comes with the watch, is in fluoroelastomer and is relatively flexible at the ends. The buckle is metal. Holes are present throughout to adjust the watch according to the size of the wrist and individual preferences. The bracelet becomes firmer, even solid, at the level of the case. So it doesn’t quite fit around slightly small wrists (like mine). A space is visible between the arm and the case. But that’s just an aesthetic issue.

test honor watch gs pro bracelet 1

The bracelet seems, at first glance, irremovable. This is not the case. It’s about same bracelet system than the MagicWatch 2. You can see in the photo below small clips at the start of each half of the bracelet. You pull it to one side to release the pin and remove the bracelet. Putting it back in place is less easy. But with a little dexterity, it can be done in a matter of moments.

test honor watch gs pro bracelet 2

Note that the watch is available in three colors: white, black and blue. Here we present the black version to you. The white version is almost identical, but the dial, buttons and strap buckle are silver. The blue version takes the silver details of the white version, but comes with a very different strap. Adorned with a camouflage pattern, it is made of nylon and it is less rigid. This is perhaps the best compromise.

Biometric and environmental sensors

Now let’s turn the case upside down to take a closer look at the back where the biometric sensor is located. You see four sensors that form a square. They are the ones who form the heart rate monitor “Optical”. The sensor uses a green light to analyze blood flow. This sensor calculates the heart rate (and therefore the intensity of an effort if you are in training), as well as the volume of oxygen in the blood (the famous SpO2). It is also used to make readings of the level of stress and to monitor the sleep cycle. For the female audience, this sensor also manages the monitoring of menstrual cycles.

test honor watch gs pro sensor 2

The Watch GS Pro heart rate monitor is identical to that of the MagicWatch 2 (which has also benefited from an update to be able to perform the same measurement). Above and below the four heart rate sensors are two more small circles. These are the connectors for the load. We will come back to this in the autonomy part of this test.

Let’s continue with environmental sensors. The most important of them (in terms of use) is the accelerometer Of course. Firstly because it is thanks to him that the watch turns on by itself. You turn your grip and the screen wakes up (an option that you can obviously turn off with night mode). Then because it is thanks to it that you quantify your physical efforts (daily walking, sports training). Be careful, however, when calculating the steps: it is sometimes a little too much in your favor.

test honor watch gs pro sensor 1
Magic Watch 2 on the left and Watch GS Pro on the right

In order of importance in our view is in second position the GPS. The watch is in fact equipped with a real GPS sensor (compatible Glonass and Galileo) independent of the telephone. You go for a walk, you ask the GPS to follow you. And if you are lost, you can ask him to bring you back to your destination.

After the GPS come the gyroscope, barometer and magnetometer (compass), to perfect your adventurous equipment. We regret the absence of a real altimeter, even though the barometer is able to calculate altitude using atmospheric pressure.

test honor watch gs pro sensor 4

Note also, on the connectivity side, the support of Bluetooth, here in version 5.1. Bluetooth has a dual function here. First, the connection with the smartphone. You can pair the watch with any Android and iOS smartphone. We will come back to this point in a later part of this test. Next, connecting to a wireless headset. If you go on a mop without your smartphone, you will still be able to listen to the music you have stored in the watch memory (4 GB available, anyway).

Screen

The Watch GS Pro screen measures 1.39 inch. Contrary to the impression it gives, this display is not smaller than that of the Honor Magic Watch 2 or the Watch GT 2 series (Watch 2, Watch 2 Pro or Watch 2e) from Huawei.

test honor watch gs pro ecran 1

Same screen and same definition too: 454 pixels on the diameter (equivalent to a square of 454 x 454 pixels). This makes it easier for Huawei to develop and deploy updates. Screen resolution reached 321 pixels per inch. This is more than enough to provide a qualitative experience.

The display backlight is AMOLED. This has two advantages. Energy consumption is lower, thanks to a predominantly black interface. And the contrast is much better, for improved readability. Note also that the brightness is sufficient for use in direct sunlight.

test honor watch gs pro ecran 2

The screen is round, like all other recent watches from Honor and Huawei (excluding Watch ES which is more like an advanced fitness bracelet). This gives the Watch GS Pro a certain cachet (and it allows it to get closer to the competition, especially Garmin which uses almost exclusively round screens), but it is not always practical to navigate the operating system and read the displayed messages.

Interface

On the interface side, we find the same as that offered on the MagicWatch 2, but also the Watch GT 2 Pro from Huawei. It is not a surprise. This is animated by the chip Kirin A1 supported by 32 MB of memory. We are therefore on the same platform as the MagicWatch 2. So expect a relatively similar experience.

test honor watch gs pro interface 1

From the watchface, you have access to the notification center by sliding upwards and to the quick setting area (the essential night mode, phone detector, alarm, shortcut to settings) by swiping up and down. By sliding to one side, you scroll through information screens: activity circles (the design of which has changed slightly over the past 6 months), music, weather (very nice evolution of the interface of this screen), stress and heart rate.

test honor watch gs pro interface 2

By pressing for a long time on the screen, you access the watchfaces setting (only those installed or sent from the Huawei Health application). Some dials offer the possibility of customizing the information displayed, like the “Complications” of WatchOS at Apple. This function is unfortunately still too rare. For example, of the dozen or so dials preinstalled in the watch’s memory, only two of them are customizable. There are others in the dedicated store.

test honor watch gs pro interface 8
Gestion des watchfaces et des personnalisations

En appuyant sur le bouton supérieur accessible sur la tranche, vous accédez au menu général. Grâce à ce dernier, vous accédez à l’ensemble des fonctions de la montre : sport, biométrie, appels et contacts (ne s’affichent que vos contacts préférés réglés ici aussi dans l’application), musique, environnement (météo, pression atmosphérique, altitude, boussole) et vie pratique (minuteur, chronomètre, alarme, lampe torche). Notez que l’application météo est devenue très complète.

test honor watch gs pro interface 4
Baromètre et altimètre à gauche, Météo à droite

Le nombre de programmes sportifs pris en charge par la montre est bien plus important que lors de notre test de la Magic Watch 2. Mais, sachez que cette dernière profite aussi de ces nouveautés : il ne s’agit que de l’interprétation des informations des capteurs environnementaux. Outre les classiques (course, marche, vélo, randonnée, nage, etc.), vous avez maintenant les sports de neige, l’entrainement en salle (avec les appareils de musculation), les entrainements fitness (CrossFit, HIIT, yoga, gainage), les disciples de danse, les sports de combat, les sports de balle, les sports de voile, etc. Et même la pêche ! Il en existe une centaine.

test honor watch gs pro interface 5
Suivi cardiatique temps réel à gauche, gestion du bouton du bas à droite

Tous ne sont pas accessibles directement dans le menu entrainement. Rendez-vous à la fin de ce menu, sur le bouton «personnaliser» et appuyez sur le signe Plus. Faites défiler vers le bas pour trouver votre bonheur et ajouter les disciplines à la liste principale (vous pouvez aussi enlever ceux dont vous n’avez pas l’usage). Une fois cela fait, vous appuyez sur l’activité que vous allez effectuer, vous lancez la séance et la montre s’occupe du reste. Pour chaque exercice, vous pouvez définir un objectif de temps, de distance ou de calories brulées. Les programmes de randonnées incluent un mode économie d’énergie.

test honor watch gs pro interface 3

Les modes en extérieur (course, marche, randonnée, vélo) utilisent le GPS de la montre pour vous accompagner. Et à tout instant, vous pouvez demander à la montre de vous montrer le chemin parcouru pour vous aider à revenir à votre point de départ. Cette fonction s’appelle Route Back. Il n’y a pas de carte onboard dans la montre : celle-ci vous montre votre trajet et vous oriente grâce à la boussole. Passez sur l’application mobile pour retrouver votre trajet sur une carte.

test honor watch gs pro interface 7
Objectifs d’entrainement à gauche, quelques exemples de sports supplémentaires à droite

Il y a un outil de détection des séances sportives. Si vous commencez un entrainement sans lancer un programme sur la montre, elle peut vous demander si vous êtes en train de faire du sport. Cependant, cela ne fonctionne qu’avec très peu d’exercices différents, la marche, la course et le vélo notamment. Enfin, notez la présence de programmes guidés de plusieurs niveaux pour vous aider à vous entrainer.

test honor watch gs pro interface 6

Cette interface est relativement simple et fonctionnelle. Seul bémol : elle n’est pas si pratique à utiliser sur un aussi petit écran tactile. Nous aurions bien aimé que le bouton principal soit remplacé par une couronne digitale pour monter et descendre dans les menus. D’autant que l’interface est essentiellement verticale et que la navigation dans les menus est relativement simple.

Application Android et iOS

Comme toutes les montres de Huawei et Honor, l’appairage de la montre s’effectue obligatoirement avec l’application Huawei Santé (ou Huawei Health dans les pays anglo-saxons). Il existe deux versions de cette application : une sur iOS et une sur Android (pour les besoins de ce test, les illustrations sous iOS sont en blanc (avec la MagicWatch 2) et celles sous Android sont en noire, avec la Watch GS Pro. La seconde est disponible sur le Play Store et sur AppGallery (pour ceux qui ont tenté l’aventure sans Google). Et les deux nécessitent un compte Huawei pour fonctionner. On ne comprend pas trop l’intérêt pour l’usager (mais nous voyons bien l’intérêt pour la marque).

test honor watch gs pro application 1
Écran des informations santé et sport

Nous avons d’ores et déjà évoqué les deux versions de cette application dans nos différents tests (MagicWatch 2 et Watch GT 2 Pro). Celle sous Android n’a que très peu évolué depuis la publication de ces derniers, tandis que la version iPhone, elle, a rattrapé une grande partie de son retard. Nous notions en effet en début d’année que Huawei Health était bien moins riche au niveau des fonctions. C’est désormais moins le cas, même si l’écart n’a pas été entièrement rattrapé (et ne le sera probablement jamais).

test honor watch gs pro application 2
Planificateur d’exercice (avec quelques exemples de programmes additionnels sous Android)

D’abord, les interfaces des deux versions sont désormais très proches. Vous retrouvez ainsi les mêmes onglets et les mêmes informations aux mêmes endroits. Le premier avec le bilan de l’activité (nombre de pas, séance d’activité physique, consommation d’énergie, distance et hauteur parcourues) et des informations biométriques (rythme cardiaque, analyse du stress et du sommeil, mesure SpO2, courbe de poids si vous avez une balance connectée).

test honor watch gs pro application 3
Écran de gestion des montres (avec gestion de la musique sous Android)

Le deuxième dédié à vos séances d’activité en extérieur avec la possibilité de retrouver sur une carte (Google Maps) les trajets parcourus. Là, nous voyons la première différence, puisque la version iOS ne propose qu’un seul type d’entrainement pour la course en intérieur, alors que la version Android en propose plusieurs en fonction de la difficulté, du type d’exercice et de l’objectif à atteindre. Quelques programmes recommandés sont préinstallés, mais vous pouvez en ajouter d’autres.

test honor watch gs pro application 4
Gestion des paramètres de la montre (avec gestion des watchfaces sous Android)

Le troisième est toujours le point d’accès à la gestion de la montre. C’est là où les différences sont les plus flagrantes. Sur la version iOS, vous ne pouvez toujours pas accéder à la boutique des watchfaces et vous ne pouvez toujours pas ajouter de la musique. C’est vraiment dommage (notamment pour les watchfaces). Ensuite, en entrant dans le menu de la gestion de la montre, la version iOS présente une liste basique d’items pour activer ou désactiver certaines fonctions (notification, suivi permanent du rythme cardiaque, du stress, du sommeil, etc.). La version Android, elle, permet de régler quelques détails supplémentaires et profite d’une ergonomie plus moderne. D’ici, vous pouvez changer et personnaliser (quand c’est possible) les watchfaces.

test honor watch gs pro application 5
Écran des informations personnelles et des réglages de l’application

Le dernier onglet sert à régler l’ensemble du système selon vos informations personnelles. Vous pouvez y voir vos médailles, l’ensemble des données biométriques et sportives brutes, des rapports détaillés sur une période et les réglages de l’application. Ici, vous avez pratiquement les mêmes options sous iOS que sur Android, à une exception près : la version iOS vous propose de connecter Huawei Health avec HealthKit, la brique santé du système d’exploitation d’Apple. Cela veut dire que la Watch GS Pro alimente aussi Apple Santé, via Huawei Health. Pratique.

Autonomie

test honor watch gs pro cover 4

L’autonomie, c’est LE point fort de la Watch GS Pro. À l’occasion de la conférence Honor sur la Watch GS Pro et la Watch ES, la marque annonçait fièrement une autonomie allant jusqu’à 25 jours. Soit, trois semaines et demie. Pour cela, la GS Pro s’appuie sur une batterie de 790 mAh. C’est certainement l’une des capacités de batterie les plus élevées dans une montre connectée. Même la MagicWatch 2 46 mm n’en disposait pas d’une aussi importante (455 mAh pour rappel). Et pourtant, cette dernière atteignait déjà les 14 jours d’autonomie.

test honor watch gs pro autonomie 3

Qu’en est-il en vrai ? Tout d’abord, nous n’avons pas réussi à atteindre les 25 jours en usage normal. Mais nous n’en sommes pas loin, puisque nous avons atteint les 22 jours. Quel a été notre usage ? Quotidiennement, nous avons fait une petite séance de sport. Nous avons bien évidemment activé le suivi cardiaque permanent, ainsi que le suivi du sommeil pendant la nuit. Nous avons effectué quelques balades en ville avec le GPS (dans la limite autorisée par les conditions sanitaires), mais très peu durant les 22 jours.

En outre, la montre était en contact permanent avec le smartphone, avec envoi des notifications (sauf quand le mode nuit est activé, bien sûr). Voici donc les conditions pour atteindre ce chiffre. Et plus précisément, nous perdons entre 4 % et 5 % de batterie chaque jour. Soit entre 20 et 25 jours d’autonomie. Et c’est une excellente autonomie. Certainement la meilleure jamais rencontrée jusqu’à présent pour une smartwatch.

test honor watch gs pro autonomie 2

Nous n’avons pas réalisé de randonnée de plusieurs jours et nous n’avons pas activé le GPS quotidiennement. Nous n’avons pas non plus écouté de musique, ni avec le haut-parleur ni avec un casque connecté en Bluetooth. Et nous n’avons pas activé le suivi du stress. Nous pensons qu’il s’agit là d’un usage assez classique. Nous pensons que si vous désactivez le Bluetooth ou une autre fonction permanente (suivi du sommeil et suivi cardiaque), vous pourriez certainement atteindre les 25 jours promis.

test honor watch gs pro autonomie 1

Côté recharge, vous disposez donc dans la boîte du même équipement que la MagicWatch 2. Il s’agit d’un petit palet magnétique qui s’attache à l’arrière de la montre. Il est détrompeur : impossible de le mettre à l’envers. Ce palet est équipé d’un port USB type-C. Il suffit d’y brancher le câble fourni avec la montre ou tout autre câble (selon le connecteur de votre chargeur). Puis, branchez le tout à une source d’alimentation ou un adaptateur secteur (ce dernier n’est pas fourni). Nous vous conseillons d’en choisir un doté d’une puissance mesurée (10 ou 15 watts, ça suffit). Il vous faut un peu moins de deux heures pour recharger entièrement la montre.

Conclusion

Même si la Watch GS Pro d’Honor, comme la Watch 2 Pro de Huawei, n’offre pas le même niveau d’interactivité qu’une Apple Watch (notamment au niveau des fonctions apportées par les applications tierces), son incroyable autonomie compense largement cette légère faiblesse fonctionnelle. Trois semaines complètes sans recharge, voire un peu plus en fonction des usages, voilà une durée exceptionnelle. Voilà pourquoi il nous est facile de vous la conseiller, que ce soit face à une Apple Watch Series 3 (proposée à un prix voisin), une Watch GT 2 Pro de Huawei ou une Galaxy Watch, par exemple.

test honor watch gs pro cover 1

D’autant que ce problème de richesse fonctionnelle est tout de même assez léger. Pour deux raisons. D’abord, la Watch GS Pro offre déjà un panel plutôt large et bien pensé : le GPS, la boussole, le baromètre, l’outil pour retourner sur ses pas, le programme d’exercice randonnée. Le tout servi par un design également en ligne avec le positionnement. On regrettera peut-être l’absence d’un altimètre qui aurait fait sens. Cependant, même sans cela, les fonctions proposées suffisent déjà au quotidien, que vous soyez sportif ou non.

La seconde raison de la légèreté du problème fonctionnelle est la capacité de Huawei et Honor à mettre à jour le système pour ajouter des fonctions. Les cadrans personnalisables, l’ajout des programmes sportifs de montagne (ski, surf, randonnée, etc.), ou encore l’oxymètre intégré à la MagicWatch 2 grâce à une mise à jour du cardiofréquencemètre en sont quelques exemples. Nous espérons bien sûr que le panel s’enrichira avec le temps. Notamment, nous ne serions pas mécontents de voir arriver davantage de cadrans personnalisables.

Nous regrettons aussi la différence fonctionnelle entre les versions iOS et Android de Huawei Santé qui sert à gérer la montre. Nous comprenons que la gestion musicale (et la gestion de fichiers en général) n’est pas évidente avec iOS. Mais pourquoi ne pas laisser la possibilité de téléphoner, ne pas permettre d’installer des watchfaces ou encore d’offrir la même profondeur sur les notifications avec iOS ? C’est déjà plus contestable.

Photo de honor-watch-gs-pro

Honor Watch GS Pro

Autonomie jusqu’à 25 jours grâce à la puce Kirin A1 qui permet des performances élevées tout en…


Ces prix ont été actualisés le 14/12/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Leave a Comment